• Le Tueur sur un canapé jaune. Les rêves et la mémoire traumatique
Le Tueur sur un canapé jaune. Les rêves et la mémoire traumatique

Le Tueur sur un canapé jaune. Les rêves et la mémoire traumatique

Quelle est la fonction du rêve ? Est-il forcément, comme le prétend Freud, la réalisation d'un désir ? Ne peut-il se com prendre, comme l'avance Jung, qu'à l'intérieur d'un symbolisme plus général ? Les rêves traumatiques, en tous cal, suggèrent autre chose. Charlotte Beradt a, par exemple, rassemblé et étudié des rêves faits durant la période nazie. Quand on les lit, on s'aperçoit qu'ils sont une première tentative, souvent frappante, que fait la psyché pour comprendre et intégrer ce qui la fait souffrir. Le rêve est donc en lui-même une interprétation, une tentative de soin, qui apparaît dès le choc traumatique. Quand la violence publique ou privée déferle sur la vie d'une personne, ses rêves sont les premiers analyseurs de la machine de mort qui l'attaque. Bernard Lempert est philosophe et analyste. Auteur notamment de Désamour, et Critique de la pensée sacrificielle, il anime la revue Le Quai d'en face. Voir la suite

  • 2020940159

  • Seuil

  • La Couleur des idées

  • La Couleur des idées