• Un tirailleur normand dans l'Aurès-Nemencha
Un tirailleur normand dans l'Aurès-Nemencha

Un tirailleur normand dans l'Aurès-Nemencha

Dans la première partie de son ouvrage, Robert Le Chevalier-Boissel relate ses souvenirs d'enfance ayant connu et gardé en mémoire cette période qui a tant marque le Bessin et la Normandie : depuis la débâcle de juin 1940 au Débarquement d'Omaha Beach le 6 juin 1944, plage distante de six kilomètres de l'exploitation familiale : « la Magdeleine » à Longueville. Sa famille va subir la douloureuse épreuve de la perte des parents : Gustave, le père âge de 38 ans décède en octobre 1941, emporté par la tuberculose. Lucienne, la mère âgée de 42 ans, décède d'un cancer en octobre 1950. Il en résulte que les quatre enfants, dont lui-même, deviennent orphelins. Dans la seconde partie, l'auteur est appelé sous les drapeaux le 1er janvier 1957, incorporé à Rennes avec des orphelins et des pupilles de la nation dans la compagnie de garnison n°4, il rejoint les chasseurs à Granville pour sa période d'instruction. De retour à Rennes avec un CAT1 lui permettant d'être caporal, il reprend ses activités au sein de la compagnie. Son capitaine lui fait prendre des cours au 41e RI pour avoir le CAT2 et devenir sous-officier, qualification qu'il obtient aisément. Vers le 15 août 1957, l'état-major de la 3e région militaire exige de la compagnie de garnison n° 4 un renfort immédiat de deux homes de troupe et de deux sous-officiers, ayant des motifs graves de punition, pour être mutés dans un régiment spécial basé en Algérie dans le Constantinois. Ne trouvant pas de personnel à punir, les quatre sont tirés au sort pour une mutation disciplinaire, sans motif, dont le futur sous-officier Le Chevalier-Boissel. Il arrive en Algérie, affecté au 7e régiment de tirailleurs algériens parmi les engagés et les vétérans de campagnes précédentes interrompues de 1942 à 1954. Ce régiment est basé dans l'Aurès-Nemencha : massif menaçant au relief ingrat et inhospitalier, culminant à 2?328 mètres (le Chélia) et infesté de rebelles puissamment armés. Dans ce régiment d'élite, son séjour ne sera que des péripéties ! En dehors de très nombreuses et éprouvantes opérations, il sera chargé par son capitaine de diverses responsabilités : la gestion de l'ordinaire, du foyer et instituteur du Douar de Berhoun. Voir la suite

  • 2754600795

  • Du Petit Chemin Eds

  • Histoire